Préparer son voyage en moto : tous nos conseils pour un road-trip réussi

Comme pour tout road-trip, un voyage à moto nécessite un minimum de préparation. West Euro Bikes vous accompagne et vous conseille avant votre séjour pour que votre périple au guidon d’un deux-roues deviennent un expérience inoubliable.

Préparer sa moto pour le voyage

Que vous partiez pour un week-end ou pour plusieurs jours, il vous faudra vous assurer que votre moto peut vous mener en toute sécurité. Quelques jours avant le départ et non pas la veille, vérifiez l’usure de vos pneus. Ceux-ci doivent être en parfait état, vérifiez bien le témoin d’usure, la gomme doit être bien au dessus du témoin pour être en sécurité. La pression est importante, si vous partez chargé ou avec un passager, augmentez légèrement la pression dans chaque pneu. La chaîne doit être tendue, mais pas trop, là aussi cela sera en fonction d’un passager ou pas. Vérifiez impérativement votre niveau d’huile. Si vous doutez de vos connaissances en mécanique passez chez votre mécanicien ou votre concessionnaire. Il connaît votre moto, et fera cette intervention en quelques minutes.

Préparer la bagagerie de la moto

bagagerie moto

Pour l’emport des bagages, tout dépend du type de moto dont vous êtes l’heureux propriétaire. Dans le cas d’un « touring » classique, la moto est étudiée pour recevoir les sacoches latérales et top cases, vous pouvez aussi poser une sacoche réservoir, vous pouvez adapter des sacoches quasiment sur toutes les motos en fonction de la marque et du type. Si vous installez vous-même les supports sur la moto, respectez bien le guide de montage, ou demandez conseil au vendeur, comme le choix est vaste, vérifiez bien que votre moto est adaptée au modèle de sacoche que vous avez choisie, pour ce genre d’achat, on vous conseille vivement d’oublier internet, de consulter et d’acheter chez un professionnel de la moto.

Si vous possédez une « sportive », c’est un peu plus délicat, le mieux est de trouver une sacoche réservoir assez grande, et bien vérifier que celle-ci ne gène en rien les manœuvres du guidon et l’accès à vos commandes. Il vous faudra partir léger, le sac à dos doit être prohibé, il pourra vous déstabiliser et accentuera votre fatigue. Il existe maintenant pour les sportives un Kit à installer sur les emplacements des cale-pieds à poser soi même. Soyez vigilent au moment de la pose.

Préparer son itinéraire

Avant de partir sur le road-trip, il est important de bien préparer le parcours et de maîtriser son circuit.

Nos n’allons pas ici vous faire la liste des choses à faire, nous allons plutôt vous aiguiller sur les choses à ne pas faire.

Préparation personnelle du motard

Dans un premier temps il ne faut vous surestimer… Si vous roulez quotidiennement, vous êtes suffisamment endurci, mais dans le cas où vous êtes plutôt un motard de balades du dimanche ou occasionnel, méfiez vous des bons copains, qui eux sont endurants. Sans le vouloir, ils peuvent vous embarquer dans une galère : trop de petites routes ou de sentiers, trop de virages, trop chaud, trop froid, trop de veillées tardives à l’étape…

Tout doit être clairement dit et entendu avant le départ. La fatigue est l’ennemi le plus redoutable, elle entraîne une crispation, un refroidissement et par conséquent un mal être générale. Pour conduire la moto, il faut être en plein possession de vos moyens. Les étapes doit être bien choisies. En prenant en considération le relief et le temps de route. Le cas le plus flagrant est la Corse, très belle destination à faire à moto, mais ici on ne parle pas de kilométrage, mais de temps de route, cela change tout. Ce sera souvent le cas pour toutes les zones ou pays très montagneux comme l’Argentine ou le Chili par exemple en Amérique du Sud où les routes sont étroites.

Cartes, GPS, guidage

En matière d’itinéraires, une multitude de possibilités s’offrent à vous depuis qu’internet est arrivé dans nos maisons, sans oublier les smartphones, les GPS et autres outils informatiques.

Le GPS est l’outil maintenant quasi obligatoire, avec toutes les options possibles et imaginables, son seul défaut : Il peut vous planter n’importe quand et n’ importe où ! Les causes sont multiples : chutes, problèmes d’alimentation, carte périmée, vol…. sans oublier le principal défaut , le manque de savoir faire du pilote, pour bien utiliser les différentes applications. Un tas d’applications sont aussi valables pour vos téléphones portables, la 4G permet de pouvoir s’orienter quasiment partout en France. Ces outils sont à notre avis complémentaires, chacun d’eux ayant sa propre utilité.

Une bonne carte routière de la région, vous sera indispensable, elle donne tout de suite et en un clin d’œil la topographie de la région, et surtout une échelle des distances, et au moins, elle ne tombera pas en panne.

Assurer la sécurité du motard

Pour rouler tranquille, il vaut mieux être bien préparé,

vos sacoches sont prêtes, l’équipement est vérifié. Casque homologué, gants d’été ou d’hiver, blouson, bottines, veste et pantalon étanche. Un élément important : les lunettes ! De jour comme de nuit, les lunettes sont un élément majeure de la sécurité, n’hésitez pas à en changer, et à essayer les différents types et teintes le verre, sans oublier les lunettes sans teint pour rouler de nuit. Elles doivent être légères, robustes, aérodynamiques, bien couvrir et surtout ne pas appuyer sur le nez avec votre casque, il vous faudra un peu de temps pour trouver à la fois le casque et les lunettes qui vont bien.

Sécurité à moto

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

L’antivol de votre moto doit être facilement accessible, et homologué. Optez aussi pour un câble afin de pouvoir laisser vos casques sur la moto, déambulez avec veste, pantalon de moto et casque dans un village de montagne en été est une fatigue qui doit se gérer en amont. Gardez un peu de place dans le top case ou sacoches pour laisser un blouson et les gants pendant votre ballade.

Code de la route et assurances

Si vous partez à l’étranger, que ce soit un pays proche ou lointain, il vous faudra respecter les us et coutumes du pays. Soyez respectueux des signalisations et étudiez vos homologues motocyclistes indigènes. Remonter une file aux USA est très mal vu, alors que chez nous c’est habituel, les priorités aux carrefours vous donneront tout de suite un aperçu de la mentalité du coin, et même dans un même pays la conduite peut être radicalement différente entre le nord et le sud, ou la ville et la campagne. Si vous partez dans un pays étranger, même en Europe, prévenez votre assureur, et vérifiez bien aussi que vous possédez une assurance rapatriement pour votre moto. Il y a certains propriétaires de moto qui découvrent, lors d’un accident, que le rapatriement de leur moto n’est pas inclus dans la prime d’assurance, alors tout devient beaucoup plus compliqué.

Pour une balade en Europe la carte d’identité nationale est obligatoire, elle doit être en cours de validité. Vérifiez bien car pour embarquer sur un ferry ou passer une frontière avec contrôle, vous risquez de vous faire épingler.

Si vous en avez la possibilité, partez avec 2 CB de marques différentes car parfois aux péages l’une est refusée et l’autre fonctionne. C’est aussi une garantie en cas de perte ou de vol.

Le permis de conduire est bien évidement indispensable. N’oubliez jamais que vous n’êtes pas propriétaire de votre permis, il est la propriété de l’état Français. Il peut vous être retiré dans certains cas graves et manquements au code de la route. Si vous êtes dans l’obligation de partir avec un permis international, celui ci n’est valide qu’avec présentation de votre permis valide, le permis international n’est qu’une traduction de ce que l’état Français vous autorise à conduire sur son territoire et à l’étranger. Attention au délai d’obtention, prévoir 2 à 3 mois pour un permis international, et 2 mois pour un passeport, tout dépend aussi de la région ou vous habitez.

Choix de l’hébergement

En fonction de votre budget et de vos envies, les hébergements eux aussi sont importants. Si vous partez seul sur votre moto avec 2 vieux bons copains sur un weekend, pas de soucis. Par contre si vous partez accompagné et loin de chez vous, prévoyez quand même un budget suffisant pour pouvoir dormir au sec et au calme, là aussi l’échelle est vaste, cela va du camping sauvage, en passant par les locations de bungalows, les hôtels, l’habitant …

En tous cas un mixte est tout à fait envisageable, le camping, pourquoi pas, mais une nuit en hôtel avec confort de temps en temps pourra vous sauver d’une galère ci-dessus évoquée. Les agences de voyage à moto, ont l’habitude de gérer ce type de contraintes, West Euro Bikes étudie tous ses itinéraires avant de les mettre en ligne sur son site et soigne particulièrement le couchage et le kilométrage.

Sur la destination choisie renseignez vous sur les périodes à éviter, soit pour des raisons climatiques, soit pour des raisons de haute saison comme la région PACA en été. Peut être y a-t-il aussi un événement sportif ou culturel qui peux vous amener à modifier au dernier moment votre itinéraire et en conséquence le temps de route (Tour de France, carnavals, fêtes populaires).

Dans vos bagages, il vous faudra les vêtements appropriés à la destination, sur certaines destinations la combinaison de pluie est indispensable, il est d’ailleurs préférable d’avoir une veste et un pantalon, plus rapide et plus facile à mettre en urgence qu’une combinaison. En montagne, la doublure de votre blouson pourra vous être utile tôt le matin ou en soirée en terrasse.