La préparation des motos pour le tourist trophy

Pour une course hors norme, il faut des motos et des pilotes hors norme. Considérée comme la course la plus dangereuse au monde, il est vrai que les pilotes n’ont pas froid aux yeux. Avec des routes irrégulières, pleines de bosses, de trous, avec des accélérations à plus de 330km/h et au contraire des virages à très basse vitesse, le Tourist Trophy met les motos et leurs pilotes à rude épreuve, et demande une préparation mécanique spécifique.

Les différentes catégories de motos

Il existe plusieurs catégories de moto pour les différentes courses du Tourist Trophy de l’île de Man :

Les Superbikes

Motos de 1000 CC de série qui peuvent subir certaines modifications pour optimiser la machine, par exemple, changement de la culasse, soupapes, arbre à cames etc, revanche la cylindré doit rester identique. D’autres modifications peuvent également être apportées sur la partie cycle.

Les Superstocks

Motos de 1000cc de série également, mais les pièces du moteur ne peuvent pas être changées et certaines modifications sont possible mais sans dépasser 1.5 fois le prix des pièces d’origine. Cette catégorie permet à des pilotes amateurs ou avec un budget restreint de partir sur la même base que les pilotes des grosses Team.

Les Supersports

Motos de 600cc de série, à l’image des Superbikes mais en cylindrée inferieure

Les lightweight  (650cc en bi-cylindre)

Motos de 650cc en bicylindre, sur l’île de Man, la plupart des bases sont des moteurs ER6

Mais ne vous y trompez pas, les performances sont bien différentes. Elles sont reconnaissables à leur bruit beaucoup plus sourd.

Les sidecars

Moteurs de 600cc sur des châssis fait maison, à découvrir absolument !

La préparation des motos

Ces motos sont préparées pour la course, conçues pour atteindre des vitesses folles, dépassant les 200km/h de moyenne sur la totalité de la course avec des pointes à plus de 330 km/h. Le fait que le TT se déroule sur une route ouverte le reste de l’année montre à quel point cette course et son pilotage sont uniques. Le coût de la préparation de ces motos varie selon le type de motos,  mais il n’est pas rare d’en trouver avec, entre autre, des fourches ou amortisseurs Ohlins facturés à plus de 10 000€.

La préparation des moteurs :

La préparation du moteur est exceptionnelle pour répondre aux exigences de cette course, avec des moteurs dépassant les 210 chevaux. Elles sont dotées de cartographie spécifique dont la puissance doit être disponible de la façon linéaire pour rendre la moto la plus docile et la moins violente possible, le but étant de ne pas surprendre le pilote et de lui permettre d’avoir un contrôle total sur sa machine. Ces motos sont également équipées de shifters et d’une ligne d’échappement complète, cependant il n’existe pas de limitation de bruit.

La préparation des suspensions :

Les mécaniciens effectuent également un travail important sur la suspension des motos, le but étant de modifier l’assiette des machines pour basculer le poids vers l’arrière et ainsi gagner en stabilité. Les amortisseurs sont donc parfois raccourcis et les fourches sont allongées.

La suspension des motos se veut plutôt souple pour amortir les nombreux chocs dus à l’état de la route et pour éviter les high sides et autres rebonds impétueux à cause de suspensions trop fermes. Les réglages sont effectués lors de la semaine des essais.

La préparation des freins :

De façon surprenante, il n’y a pas beaucoup de freinage sur l’île de Man, ce pendant ils sont souvent très violents. Le travail sur les freins des motos est donc minime, cependant le levier de freins est souvent percé pour éviter que la pression de l’air ne vienne appuyer sur ce dernier.

La fiabilité :

L’une des plus grandes préoccupations des pilotes est aussi de fiabiliser leur moto, subir un problème à ces vitesses folles pourrait se montrer désastreux. Un contrôle technique est toujours exigé avant la course en gage d’ultime règle de sécurité pour les pilotes, cependant un carter d’huile se perce facilement sur un rebond mal anticipé.

Possibilité de voir les motos :

En temps que spectateurs, notamment grâces aux séjours au Tourist Trophy avec West Euro Bikes, vous êtes libre d’accéder aux paddocks, de rencontrer les pilotes pour discuter des modifications des motos et de leur état d’esprit. Sur l’île de Man, c’est cet esprit de liberté qui séduit, pouvoir approcher les pilotes et les motos sans contrainte, en toute simplicité, vous aurez l’occasion de prendre des photos, vous faire signer des autographes, voir Michael Dunlop briefer sa team ou Jonh MacGuiness les mains dans son moteur pour faire des réglages.