Voyage au Mexique à moto

Le Mexique c’est un peu plus que 3 fois la France, peuplé de 124 millions d’habitants. La région la plus connue des touristes est le Yucatan. On y retrouve le tourisme de masse. La raison est simple : Belles plages et eaux turquoises à perte de vues, vestiges anciens, stabilité  économique, bref le Yucatan, ce n’est plus tout à fait le Mexique. Les américains ayant envahi la côte et construit une quantité d’hôtels 4*, nous ne nous attarderons donc pas sur cette région totalement plate, qui a peu d’intérêt pour les voyages à motos. Nous avons donc décidé de vous faire découvrir le « vrai » Mexique, avec de vrais Mexicains. Les routes Mexicaines sont tout à fait acceptables. La seule zone d’ombre au tableau, ce sont les « Topes » ou dos d’âne, autrement dit : Les ralentisseurs !!! Trop nombreux à notre goût. Vous pourrez admirer les sites archéologiques hors du commun et peu fréquentés, ce qui est à notre époque un sérieux avantage. Vous découvrirez des paysages variés allant des plaines arides de la côte Pacifique avec ses plages comme celle de Zipolyte, au vert d’une végétation insolente sur les flancs Est de la cordillère. En quelques kilomètres, on passe de la couleur ocre au vert des bananiers et forêts vierges.

Road trip à moto en formule accompagné

2 circuits accompagnés sont désormais accessibles.

Rouler au Mexique en moto

Le paysage du Mexique est varié, l’animation est sur le bord des routes. Vous aurez tout le loisir lors de votre balade à moto, d’assister à la récolte de la canne à sucre et de suivre ou dépasser des camions de tous gabarits chargés à en plier le châssis. Les petits restos ou le poulet grillé vous donne une envie irrésistible de vous arrêter et de commander une bonne « cerveza » afin de traîner à écouter un trio improbable de Mariachis d’une moyenne d’âge plus que respectable, tout çà dans les fumées du BBQ. Pour les amateurs de calme, aucun souci, en soirée, nous vous ferons découvrir de véritables havres de paix. Nos hôtels sont choisis et le contraste est saisissant, entre la pause du midi et le calme d’un vieux couvent ou d’une hostéria de charme, en plein centre ville d’une ville coloniale. Vous découvrirez aussi une gastronomie étonnante. Extrêmement variées selon les régions qui possèdent chacune « sa » recette, ou si ce n’est pas la recette, c’est la façon de préparer qui diffère. N’oubliez pas les épices, en générale les plats épicés sont dans les restaurants classiques bien signalés, mais attention tout de même pour ceux ou celles qui ont l’estomac fragile. Vous pourrez découvrir la fabrication du Mezcal et de la Téquila, boisson nationale, à consommer bien sûr avec modération et avec toujours la crainte d’un mal de tête.